Cette année encore, il faudra se mobiliser pour que l’examen national du Baccalauréat puisse être équitable entre tous les candidats. 

A l’heure actuelle, deux systèmes coexistent pour un Bac normalement identique :

1/ les lycéens issus des établissements publics et privés sous contrat, qui grâce au contrôle continu passent en épreuve finale 4 matières en fin de Terminale (les 2 épreuves de spécialité, le grand oral et la philosophie)

2/ les lycéens issus des établissements hors contrat qui, eux, passent 10 matières : 6 sur le programme de Terminale (éducation physique et sportive, EMC, les 2 épreuves de spécialité, le grand oral et la philosophie) et 4 sur les deux ans de programme de Première et Terminale (Histoire-Géographie, enseignement scientifique pour le bac général ou mathématiques pour le bac technologique, LVA et LVB)

 

En détail :

1/ Pour les candidats du public et du privé sous contrat

Leur baccalauréat est constitué de  40% de contrôle continu et de 60% d’épreuves.

A. 40% de la note est obtenue par le biais du contrôle continu, soit la moyenne annuelle des bulletins scolaires du cycle terminal (classes de 1re et terminale) dans chacun des enseignements obligatoires évalués par le contrôle continu :

  • Les langues vivantes A et B, l’histoire-géographie et l’enseignement scientifique pour la voie générale, se voient attribuer chacune un coefficient 6 (3 en première, 3 en terminale)
  • L’éducation physique et sportive se voit attribuer un coefficient 6 sur la base des trois évaluations de CCF conduites en classe de terminale
  • L’enseignement moral et civique reçoit un coefficient 2 (1 en première, 1 en terminale)
  • L’enseignement de spécialité suivi uniquement en première est crédité d’un coefficient 8 (soit la moitié des enseignements de spécialité conservés par le candidat en classe de terminale)

B. 60% de la note est obtenue dans le cadre d’épreuves anticipées ou d’épreuves terminales :

  • Les épreuves anticipées de français en fin de classe de première (écrit, coefficient 5 ; oral, coefficient 5)
  • Les 2 épreuves pour les enseignements de spécialité suivis par l’élève en terminale (coefficient 16 pour chacune d’elles)
  • La philosophie (coefficient 8 en voie générale)
  • Le Grand oral (coefficient 10 en voie générale).

Soit un total de 6 épreuves.

 

2/ Pour les candidats du privé hors contrat

Leur baccalauréat est constitué de  100% d’épreuves.

Les épreuves soulignées sont celles passées en plus par rapport aux autres candidats du public et du privé sous contrat :

A. Épreuves ponctuelles (dites aussi du tronc commun) portant sur deux ans de programme (classes de première et terminale) :

  • Langue vivante A (coefficient 6.5) : 1 épreuve écrite et 1 épreuve orale
  • Langue vivante B (coefficient 6.5) :  1 épreuve écrite et  1 épreuve orale
  • Histoire-géographie (coefficient 6.5)
  • Enseignement scientifique (coefficient 6.5)

B. Autres épreuves

  • Education physique et sportive (coefficient 6.5) : 2 épreuves
  • EMC (enseignement moral et civique) (coefficient 1)
  • Enseignement de spécialité suivi uniquement en première (coefficient 6.5)

C. Épreuves en commun avec les candidats du public et privé sous contrat

  • Les épreuves anticipées de français en fin de classe de première (écrit, coefficient 5 ; oral, coefficient 5)
  • Les deux épreuves pour les enseignements de spécialité suivis par l’élève en terminale (coefficient 16 pour chacune d’elles)
  • La philosophie (coefficient 8 en voie générale)
  • Le grand oral (coefficient 10 en voie générale)

 

Les candidats du public et privé sous contrat passent donc en tout et pour tout 6 épreuves (portant sur 5 matières) tandis que les candidats du hors contrat passent, en plus de ces 6 épreuves, 10 autres ce qui fait un total de 16 épreuves (portant sur 12 matières) dont 6 portent sur les programmes de première et de terminale.

Par ailleurs, la nouvelle épreuve d’EMC (certes de coefficient 1), est particulièrement dense pour les candidats du hors contrat. L’élève doit être en mesure de présenter seul un exposé de 10 minutes, puis soutenir un entretien de 20 minutes, tant en première qu’en terminale. Cette nouvelle épreuve est totalement disproportionnée (elle est en contrôle continu pour les candidats du public et privé).

En 2022, pour l’histoire géographie, l’enseignement scientifique, la LVA et LVB, les candidats qui sont en terminale dans le hors contrat devront passer des épreuves portant sur les 2ans de programme de première et terminale. Pour ces mêmes matières, les candidats du public et du sous contrat sont évalués en contrôle continu.