Les parents des élèves indépendantes ont appris avec stupéfaction, vendredi 28 janvier par voix de presse, le report des épreuves de spécialité du baccalauréat au mois de mai 2022.

Cette mesure réclamée par les syndicats ne tient en aucun cas compte du bien-être élèves, et encore moins des élèves des lycées hors contrat, qui passent déjà beaucoup plus d’épreuves que leurs homologues du public et du privé sous contrat (voir ICI) ?

Si les épreuves de spécialités étaient effectivement repoussées de mars à mai comme annoncé, alors les candidats au bac des lycées indépendants pourraient avoir à les passer aux mêmes jours et aux mêmes horaires que les épreuves écrites des matières qu’ils ne peuvent passer en contrôle continu comme leurs camarades !

La Fondation pour l’école s’est émue de cette situation et a écrit au Ministre de l’Education dès l’annonce de ce report pour réclamer des aménagements. Vous pouvez lire leur courrier ici. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’évolution de la situation.