Si nous avons fait le choix d’une école hors contrat, c’est d’abord parce que  notre insatisfaction dans le public grandissait : des programmes changeants, un projet pédagogique pas toujours en phase avec nos attentes… Nous avons senti, alors que nos enfants étaient encore jeunes, qu’ils avaient besoin d’un enseignement structuré et équilibré, favorisant une approche de bon sens, une connexion au réel et au vrai : lecture syllabique, schéma chronologique en histoire, liens entre les matières… Pour le secondaire, le besoin de ce type d’approche s’est encore plus fait sentir et dans les virages de l’adolescence, elle s’est avérée indispensable. La rigueur toute en dosages et justice fait ses preuves. Enfin, une ambiance favorisant l’esprit de corps et la bienveillance couronnent l’ensemble.

Aujourd’hui nous sommes heureux de pouvoir compter sur la FPEEI car nous savons que, bien loin d’être des cas isolés, nous partageons avec de nombreux parents les mêmes  besoins et les mêmes aspirations. Nous avons besoin de mettre en commun nos projets, nos idées et nos attentes pour que les besoins des enfants du hors-contrat soient mieux pris en compte et leurs droits défendus.

Domitille D. Ecole Saint-Dominique – Le Pecq (78)